Macron et Le Pen se rendent au second tour des élections en France

Le président Emmanuel Macron se lance dans la bataille pour la présidence française contre la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen, sa rivale au second tour des élections présidentielles, le 24 avril. Le résultat du premier tour, tenu ce dimanche, le place dans une position confortable, plus que prévu, pour le vote final. Et cela lui permet de croire que, bien qu’avec moins de distance avec son rival qu’en 2017, il remportera l’élection et restera cinq ans de plus à l’Elysée de Paris.

Ce n’est pas un avantage irreversible

Dans les deux prochaines semaines, le centriste Macron devra convaincre de nombreux Français désabusés par sa gestion de ces cinq années au pouvoir, ou avec une personnalité et un style qu’ils jugent hautains et élitistes, de le soutenir et d’éviter l’accès de Le Pen. au pouvoir. Macron n’a rien gagné contre Le Pen, qui était déjà son rival il y a cinq ans. Et vous auriez tort de vous faire confiance.

Mais le vent de panique qui soufflait ces derniers jours, alors que les sondages indiquaient une hausse constante de Le Pen, chez de nombreux macronistes, également chez des Français modérés et dans certains ministères des affaires étrangères occidentaux, s’est apaisé. Il est possible que ce sentiment de danger imminent ait aidé au dernier moment à mobiliser l’électorat présidentiel.

Résultats du premier tour des élections françaises

Macron a obtenu 27,6% des voix avec 97% des voix comptées, selon les données du ministère de l’Intérieur. Le Pen suit avec 23,41 %. Les deux, étant les plus votés, se qualifient pour le second tour. En troisième position, le populiste de gauche Jean-Luc Mélenchon, proche de Le Pen, avec 21,95 %. Certaines projections indiquent que l’avance de Le Pen sur Mélenchon pourrait être réduite de quelques dixièmes d’ici la fin du décompte.

Le résultat de ce mouvement vers le vote utile est le résultat médiocre de Zemmour, avec 7,05%. Et l’effondrement de Les Républicains (LR), le parti historique de la droite modérée, et du Parti socialiste (PS). Valérie Pécresse, candidate LR, a obtenu 4,7 %. Anne Hidalgo, du PS, 1,7 %. L’écologiste Yannick Jadot conserve 4,5 %.

Selon les estimations, l’abstention était de 25,1 %. En 2017, il était de 22,2 %. Le record d’abstention au premier tour remonte à 2002, avec 28,4 %.

Macron et Le Pen se rendent au second tour des élections en France

Le résultat catastrophique d’Hidalgo et de Pécresse.

Les deux candidats des deux partis qui, pendant des décennies, ont soutenu la France, sonne la fin de l’ancien système politique français. Ces élections confortent le duopole entre Macron et Le Pen dans le nouveau système, avec une troisième jambe qui est celle de la gauche radicale de Mélenchon.

La France va revivre le duel du 7 mai 2017 le 24 avril, mais ce ne sera pas comme il y a cinq ans. Le Pen a adouci son image et a cessé de faire peur à la plupart des Français. Selon les sondages, il sera beaucoup plus proche de Macron qu’en 2017, lorsque le président avait battu son rival avec 66 % des voix contre 34 %. Cette fois, il pense avoir une chance d’atteindre l’Elysée.

Après le premier tour, qui laisse les 10 candidats restants éliminés, une nouvelle campagne commence. Pendant deux semaines, les deux qualifiés devront convaincre les électeurs qu’ils sont lui, ou elle, le plus qualifié pour diriger un pays central de l’Union européenne, doté d’une bombe nucléaire et d’un siège permanent au Conseil pour la prochaine quelques années Sécurité de l’ONU. avec Macron et Le Pen comme finalistes, un affrontement entre des modèles opposés pour la France et l’Europe sera envisagé dans la campagne pour le second tour.

Un moment clé sera le débat télévisé du 20 avril.

Laisser un commentaire

Voter