Le masque facial aurait des effets indésirables sur la santé

Le port du masque peut-il représenter un danger ?

C’est la question du jour.

Et selon plusieurs sources d’informations dont celles du Parisien, il se pourrait que finalement le port du masque facial de façon prolongée, puisse endommager notre santé. Que penser ? Voici les principaux renseignements et les explications, apportant plus de réponses en lien avec la santé publique.

Dan un premier temps, basons-nous sur ce que dit l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) et le port du masque facial (lavable ou à usage unique) qui n’est pas recommandé pour l’ensemble du public. Il est nécessaire lorsque la distanciation sociale (un mètre minimum) n’est pas possible et au sein des lieux publics « confinés », rassemblant beaucoup de personnes. Autrement dit, les personnes en bonne santé et qui ne ressentent aucun symptôme en lien avec le covid-19 peuvent ne pas porter de masque. De plus, l’organisme mondial ajoute qu’à ce jour, aucune preuve concrète scientifique, ne démontre que le port du masque puisse empêcher une éventuelle infection au covid-19.

Les avis divergent avec la position prise par le gouvernement Français

En effet, l’État adopte la position inverse en misant avant tout sur la prévention, la sécurité et bien entendu la prudence. Il est conseillé par l’Élysée de se munir de son masque (lavable ou à usage unique) pour sortir et pour se protéger au mieux contre le coronavirus. C’est pourquoi, une nouvelle fois la confusion se fait sentir et on ne sait plus quoi en penser. Certaines personnes considèrent que le masque facial aura également des conséquences désastreuses une nouvelle fois sur l’environnement. Il est vrai qu’il n’est pas rare de voir des photographies ou des gants et des masques sont repêchés.

Des études publient leurs premiers résultats

Il y a peu, une étude provenant de la Corée du Sud démontrait que les masques étaient inefficaces. Voici pourquoi. Ces masques « grand public » dont les masques chirurgicaux ne seraient pas efficaces, car le virus pourrait dans tous les cas, traverser les tissus du masque. Pire, l’OMS rebondit en expliquant que le port généralisé du masque pourrait créer un « faux sentiment de sécurité » ce qui pourrait amener à d’autres négligences. En effet, si un individu portant un masque de protection « oublie » de se laver les mains ou s’il ne conserve pas ses distances avec autrui en pensant être protégé, le danger serait finalement redoublé.

D’autres études étrangères divulguent le fait que le port du masque pourrait également affecter la santé mentale des individus. Rappelons qu’avant que le coronavirus n’arrive, le contient asiatique était le seul à bénéficier du masque facial comme en Chine ou au Japon. L’objectif était tout simplement de lutter contre la pollution et l’actualité révèle que le masque facial n’aura pas empêcher la propagation du virus partout dans le monde. De plus, imposer le masque à des individus non habitués, peut influencer l’équilibre mental ce ces mêmes personnes. Mais ce ne seraient pas les uniques répercussions possibles sur un public non habitué.

Les effets du port du masque affectent physiquement

Les Français semblent mal supporter le port du masque et beaucoup de médecins, ainsi que des psychologues effectuant des consultations en ligne, remarquent que leur patientèle rapporte les effets secondaires du masque facial. Certains patients évoquent une sensation d’étouffement et d’autres auraient même eu des vertiges et des nausées ! Les travailleurs également, ressentent un sentiment de gêne avec le port du masque facial et pendant plusieurs heures durant, celui-ci semble difficile à accepter.

Un risque d’hypoxie ?

Les médecins et autres scientifiques expliquent que ces effets ressentis sont principalement les conséquences d’une situation très anxiogène. Ensuite, une autre question se pose ; et si le masque empêchait de respirer correctement ? En effet, avec les expériences relatées de « sensations d’étouffement », les professionnels de la santé se penchent sur le fait que cela pourrait être un signe annonciateur dû à une mauvaise oxygénation du corps. En cause ? Le port prolongé du masque facial. Il faut savoir qu’un individu qui ne s’oxygène pas bien peut développer une « hypoxie cérébrale » et cela résulte d’un manque d’oxygène au niveau du cerveau.

Si ces faits sont avérés, le port du masque pourrait être remis en question totalement ! En effet, en voulant se protéger d’un virus qui attaque les voies respiratoires, on prendrait le risque de se voir concerné par un autre problème tout aussi grave. C’est pourquoi depuis peu, le sujet fait débat et ce que l’on peut affirmer en toute bienveillance repose sur les choses suivantes : restez vigilant, lavez-vous les mains autant de fois que possible, gardez vos distances avec tout le monde, utilisez du gel hydroalcoolique et le masque uniquement si cela est nécessaire (utilisation des transports en commun…) et restez calme.

Et nous si on a plus d’infos, on vous proposera un nouvel article sur le sujet, mais en attendant comme toujours prenez grand soin de vous.